Lutter contre la peinture qui cloque au plafond

Vous avez constaté que votre plafond  craquelle et se décolle ? Rien de pire pour ternir la beauté de votre salon ou de votre chambre à coucher. Si vous pensez à faire une rénovation de votre appartement ou de votre maison individuelle, voici un petit guide qui pourra vous aider à faire le nécessaire pour que ce souci ne soit pas récurent. Découvrez quels sont les facteurs sources des peintures qui cloquent au plafond, et quelles sont les solutions idéales et adéquates pour que votre maison retrouve sa clarté.

Pour quelles raisons les peintures s’écaillent ?

Plusieurs causes peuvent provoquer l’écaillement des peintures, et cela sur n’importe quel support (murs, poteaux, bois etc.), entre autres les conditions d’application, les contraintes mécaniques ou l’humidité. Une peinture de mauvaise qualité appliquée sur une surface sale (grasse ou non dépoussiérée etc.), par exemple, est sujette à la formation d’écailles. L’utilisation de produits non compatibles peut aussi engendrer des décollements de la peinture (Peinture à l’eau sur de la peinture à l’huile etc.).

Dans le cas des plafonds, les cloques peuvent être causées par une humidité provenant de l’étage au-dessus, ou encore de la dégradation de la toiture de la maison. La structure du plafond entre aussi en jeu. Si celui-ci est accroché à une charpente par exemple, les mouvements de celle-ci peuvent provoquer des fissures sur le plafond et causer des craquèlements. Des conseils pratiques sont disponibles sur internet pour résoudre un souci de peinture qui cloque. Ce genre de désagrément peut être réparé, mais en suivant certains critères, et nécessite de la rigueur.

Méthode à appliquer pour rénover un plafond écaillé

Pour débuter vos travaux de rénovation, et afin que le problème de cloques sur votre plafond disparaisse, il vous faut tout d’abord déterminer l’origine des dégâts et régler le souci, que ce soit au niveau de l’humidité ou d’autres paramètres. Vérifiez les fuites d’eau ou encore les charpentes qui portent le plafond. L’idéal serait d’appliquer des couches de produits isolants afin que les vapeurs n’arrivent directement sur le plafonnier, ou de renforcer les supports de votre plafond. L’étape suivante consiste à gratter les surfaces cloquées où la peinture n’adhère plus. Vous pouvez utiliser par exemple une brosse métallique afin d’avoir un bon résultat. Pour plus de performances, vous pouvez utiliser une ponceuse équipée d’un bras avec un disque abrasif et un aspirateur de poussière. Il est par contre nécessaire dans tous les cas de vous protéger les yeux avec des lunettes de travail, votre nez avec un masque et des gants pour vos mains.

Après cela, nettoyez bien la surface pour que celle-ci ne laisse pas de la poussière. Passez votre main à plusieurs reprises sur la surface pour en être sûr. N’hésitez pas à utiliser un régulateur en cas de doutes. Pour uniformiser la surface, vous pouvez appliquer un enduit que vous pouvez poncer avec du papier abrasif après séchage, mais assurez-vous toujours que la surface est exempte de poussière. Ensuite vous pouvez appliquer la première couche de peinture et attendre patiemment le temps de séchage normal. Vous pourrez ensuite étaler la couche peinture de finition pour retrouver un plafond impeccable. D’autres conseils pratiques et indispensables sont disponibles via des blogs ou des tutoriels de bricolage.

Ce qu’il faut aussi prendre en compte et ne pas faire

D’une manière générale, les cloques sur les plafonds peuvent apparaître suite à des travaux mal faits comme le non respects des normes, le temps de séchage etc. Il ne faut donc pas se précipiter à appliquer les couches consécutivement, et il faut respecter avec soin et scrupuleusement toutes les consignes indiquées sur les pots de peinture : temps de séchage, dosage, température d’application etc.

Afin d’éviter les plafonds qui cloquent, si vous pensez faire des travaux de réaménagement, il est important de vérifier toute la structure de votre appartement ou maison et d’apporter les modifications, ainsi que d’appliquer les préventions possibles (isolement thermiques, produits anti termites etc.).

Faire appel à des professionnels

Si vous n’êtes pas bricoleur et que vous avez des doutes sur le processus à entreprendre lors de la rénovation de votre intérieur, il est préférable de faire appel à des professionnels. Cela vous évitera de faire des dépenses inutiles comme l’achat de peinture incompatible à la structure de votre domicile, ou encore du matériel comme les pinceaux ou les rouleaux, les spatules et autres éléments de maçonnerie. Ces professionnels peuvent faire une évaluation rapide de la situation et identifier la source du problème au niveau de votre plafond. Ils pourront aussi établir un devis rapidement et vous proposer des solutions adéquates en fonction des besoins de votre maison. Cela vous enlèvera le tracas des choix de produits compatibles et du délai de finition des travaux.

Vous pouvez vous référer sur internet pour trouver le bon architecte d’intérieur pour vous aider dans votre entreprise.

Trouver un architecte de confiance à Saint-Étienne
Quel type de rénovation faire chez soi ?